04 janvier 2008

Intentions de mise en scène

Les souliers rouges de Tiziana Lucattini, c’est l’histoire de deux jeunes filles qui tentent d’échapper à la mort.

Deux jeunes filles qui sortent de leur zone et rêvent de rejoindre le Sud.

Le Sud, l’endroit où on ne tue pas les enfants.

Les souliers rouges c’est aussi un conte.

Celui-ci fascine autant qu’il effraie.

Il est le prétexte d’une halte dans la cavale effrénée des protagonistes.

Sur un bout de terrain vague, les deux filles cherchent les souliers cachés la veille.

La rumeur de la ville, les coups de fusils tirés au loin rendent le danger omniprésent.

Si le bruit se rapproche, elles se taisent et se cachent .

Favilla et Mammadera sont deux petits animaux traqués.

Dans leur fuite, nous, spectateurs, assistons a leur dernière nuit.

L’happy-end n’aura pas lieu.

Pour mon travail à mener autour de ce texte, je cherche dans l’actualité et les témoignages… ce que je découvre est d’une violence a peine imaginable.

Pour restituer un peu de cette terreur je dois arriver a rendre l’histoire des deux jeunes filles universelle. Ce qui n’existe pas encore «chez nous» peut arriver demain.

« Nettoyer » les quartiers, faire appel a des gangs armés pour tuer les enfants errants. Entrer dans la combine pour protéger les siens.

Difficile de faire entendre des réalités aussi crues sans être un peu averti. C’est pourquoi je veux faire entendre ces témoignages, sous forme de préalable, avant de jouer la fiction. Dresser un tableau de la situation me semble indispensable pour attirer l’attention des gens venus entendre le conte des Souliers rouges.

Je prendrais donc le parti du réalisme dans tout ce qu’il rend de cruel et violent.

Ceci pour laisser place aux « instants » de conte qui offrent alors les bouffées d’air pur, des tunnels colorés dans lesquels on s’engouffre pour ne plus entendre l’horreur du quotidien.

Marie Raynal, Metteur en scène

Posté par cnptheatre à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Intentions de mise en scène

Nouveau commentaire